Reproduction: le cycle sexuel de la chienne

Reproduction: le cycle sexuel de la chienne
Avec l’aimable autorisation du Docteur Chognard Thomas

 

Le sexuel de la chienne est particulier dans le règne animal et la connaissance de ses spécificités permet à l’éleveur de comprendre quand sa chienne peut être correctement fécondée et quelles sont les périodes clés à surveiller pendant la gestation ou lors d’une mise au repos de celle-ci.
La puberté de la chienne qui correspond à l’apparition des premières chaleurs, apparaît généralement entre 6 et 8 mois. Le facteur déterminant l’âge de la puberté est la taille de la chienne : il faut que la croissance soit suffisante.
Lors des premières chaleurs, la croissance de la chienne n’est pas terminée, sa fertilité est encore limitée. La mise à la reproduction est donc fortement déconseillée.
L’aspect de la vulve est souvent petite chez une chienne qui est impubère et plus grosse chez une chienne qui a déjà eu ses chaleurs.

Le cycle sexuel de la chienne est défini par ses épisodes de chaleurs (écoulements sanguins et modifications de l’appareil génital) d’une durée moyenne de trois semaines . L’intervalle entre deux chaleurs , dénommé interoestrus, varie de 4 à 13 mois avec une moyenne de 7 mois. Le plus important est la régularité dans la durée de
cet interoestrus.
Les phases du cycle :
Le cycle est composé de quatre étapes : proestrus ( début des chaleurs) , oestrus ( acceptation du mâle, phase de chaleurs où se déroule l’ovulation et la fécondation), le métoestrus ( phase de gestation ou de pseudo-gestation) et l’aoestrus ( phase de mise au repos de l’appareil génital).